Environnement actu » Les conséquences de la sécheresse en France

Les conséquences de la sécheresse en France

Sècheresse

Depuis le début de l’été, la sécheresse est une menace qui pèse sur l’hexagone. Insuffisance d’eau, récoltes agricoles en baisse, découvrez les conséquences de ce problème climatique qui frappe de plein fouet la France.

En parallèle : Quelles sont les actions écologiques à l'échelle internationale?

Sécheresse : Une menace pour l’agriculture française

En France, le secteur agricole est l’un des plus impactés par la sécheresse. Selon les statistiques, une baisse de 20 % des rendements agricoles serait au programme. Pour causes :

  • La raréfaction des précipitations qui engendre une insuffisance en eau.
  • Les vagues caniculaires qui sont néfastes aux cultures. Tel est le cas des laitues ou encore des choux qui ne supportent pas la chaleur.
  • Les restrictions relatives à l’usage de l’eau. Pour faire face aux conséquences de la sécheresse, l’usage de l’eau a été réglementé de façon à économiser les ressources disponibles. Certaines préfectures ont opté pour une restriction temporaire, d’autres choisissent d’appliquer une restriction graduelle.

Depuis le début des vagues de canicule, la sécheresse touche 93 départements français. L’Alsace, le nord de l’Aveyron, la Lorraine, le sud de la Corse, la Loire et l’Ardèche sont les zones les plus touchées. Sans oublier, la partie nord et nord-ouest de l’île de France.

A lire également : Comprendre les principes de l'écologie industrielle

L’eau : va-t-elle devenir une denrée rare ?

Depuis le début de l’été, certaines préfectures souffrent du manque d’eau. Un système de classification du niveau de gravité a même été mis en place pour surveiller de près les zones les plus touchées.

  • Niveau 1 : Vigilance. La sécheresse n’est pas encore une réelle menace. L’objectif est d’inciter les contribuables à économiser l’eau.
  • Niveau 2 : Alerte. Il s’agit d’un stade où la sécheresse est imminente. Pour y faire face, des mesures restrictives relatives à l’usage de l’eau sont prises par la préfecture concernée. Tel est le cas des réductions d’ouverture de vannes pour les agriculteurs et les propriétaires d’activité nautique.
  • Niveau 3 : Alerte renforcée. Il s’agit d’un stade durant lequel la limitation des prélèvements est plus forte. L’idée est de limiter, voire d’interdire, l’utilisation non prioritaire de l’eau comme l’arrosage, le lavage de véhicule ou encore de remplissage de piscines. Dans certaines zones, il s’agit même d’une interdiction de prélèvement qui peut aller au-delà de 3 jours.
  • Niveau 4 : Crise. Ici, il y a un arrêt total des prélèvements non essentiels. Quelques secteurs sont également épargnés. Tel est le cas de la sécurité civile, la salubrité, la santé et l’eau potable.

Sécheresse : comment limiter les conséquences ?

La prévention est la meilleure solution pour éviter de vivre des épisodes de sécheresse. Pour cela, chaque individu vivant sur les territoires de l’hexagone doit apporter sa contribution. Voici quelques gestes à adopter au quotidien :

  • Utiliser des équipements qui permettent d’économiser l’eau. Les pommes de douches et les robinets limitant le débit d’eau sont fortement conseillés.
  • Restreindre les utilisations secondaires de l’eau comme l’arrosage.
  • Récupérer l’eau de pluie en installant des dispositifs conçus à cet usage. L’eau de pluie peut être utilisée pour arroser les jardins.
  • Éviter le gaspillage d’eau. Par exemple, priorisez les douches au lieu des bains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *